CLBF LA FRENAYE : site officiel du club de badminton de LA FRENAYE - clubeo

toutes l actualités sportives

YONEX DUTCH INT’ 2013 : Terminé pour les bleus (par ForZa)

Baptiste Carême

Un résultat fondateur d'associations prometteuses, puis une défaite en demi-finale qui freine l'enthousiasme du match précédent : les deux dernières paires bleues encore en lice n’ont pas démérité à Wateringen, mais le Dutch International Challenge 2013 s'arrête là pour nos Français. Si les premiers matchs - de très bonne facture - laissaient espérer une place en finale, les paires bleues en rôdage se sont ensuite heurtées à des paires plus expérimentées – ou plutôt habituées à jouer ensemble. Retour sur une journée porteuse de belles promesses pour les internationaux tricolores.

Duos français : essais non transformés

Être récompensé dès la première tentative commune par une demi-finale reste très gratifiant. Cela le sera encore plus pour le double hommes Gaëtan Mittelheisser et Mathias Queré qui s’est défait avec beaucoup de maîtrise des Polonais Adam Cwalina/Michal Logosz 21-17, 21-18. Face à cette paire qui évoluait il y a 9 mois encore dans les hautes sphères du double mondial - et qui a notamment participé aux JO 2012 -, dire que la victoire n'était pas acquise relevait de l'euphémisme. Mais la nouvelle alliance franco-française a opposé un joli pied de nez à ceux qui les envoyaient déjà dans l'avion en se hissant dans le dernier carré face à ce duo d'expérience. La suite ne sera hélas pas à la hauteur de ce temps fort : les deux compères s'inclinent en deux petits sets contre les Anglais Christopher Coles/Matthew Nottingham, classés 61ème paire mondiale et visiblement plus solides à l’heure actuelle de par une association plus rôdée.

Même scénario pour l’autre talentueux duo tricolore fraîchement fondé Baptiste Carême/Lorraine Baumann (photo en une) : Opposés au finaliste du French International Marcus Ellis/Alyssa Lim – le premier étant rarement associé à la seconde et classé 19ème mondial avec Gabrielle White tout de même ! – , le nouveau tandem Insepien brise rapidement la glace par un succès 21-18, 21-15 de très bon rang. La suite est aussi logique que regrettable : la nouvelle paire de mixte tricolore concède une rapide défaite contre les frères et sœurs.

irlandais Sam Magee/Chloe Magee, classés 46ème mondiaux. La différence d'automatismes entre les deux paires creuse rapidement des écarts irrémédiables, et les bleus s'inclinent 21-11, 21-15. Si beaucoup de Français ont butté dès le premier jour sur leur entrée en lice, le bilan global reste honorable dans cette compétition avec deux demi-finales aussi rassurantes qu'inattendues. Le temps dira si l'on reparlera de ce tournoi comme un acte fondateur ou un coup d'éclat !

Les favoris assument leur rang

Viktor AxelsenEn simple hommes, le grand favori du tournoi Viktor Axelsen (1 - photo à droite) accède à la finale en battant aisément le Malaisien Misbun Ramdan (7) et le Finlandais Ville Lang (5). Un grand bol d'air pour la nouvelle égérie d'Adidas qui avait traversé une période difficile depuis le début d'année 2013, peinant à confirmer son excellente fin d'année 2012. La pépite danoise rencontrera le Néerlandais Eric Pang (3), un joueur discret mais toujours dangereux qui l’a éliminé lors de leur dernière rencontre au Swiss Open 2013 en trois manches. En simple dames, grosse performance de l’Espagnole Beatriz Corrales (6) qui s’est offerte la tête de série n°1 bulgare Petya Nedelcheva puis la tête de série n°3 que nous évoquions plus haut et contre laquelle elle n’avait jamais gagné, l'Irlandaise Chloee Magee. Sur sa lancée après un début de Printemps tonitruant aux Internationaux de Roumanie, de France, puis de Finlande (deux titres et une finale perdue face à sa compatriote Carolina Marin), elle devra abattre la redoutable joueuse allemande Karin Schnaase (2) pour pouvoir espérer toucher l’or une troisième fois cette année.

Côté doubles, on retrouve logiquement en finale les tombeurs de nos Français, la famille Magee en mixte et la paire Coles/Nottinghem dans la catégorie masculine. Tous les 4 livreront bataille contre les têtes de série n°1 du tournoi dans leurs spécialités respectives ce qui promet des rencontres explosives. En double dames enfin, les Japonais Eto/Wakita tenteront de poursuivre leur moisson de titres en Europe contre le duo éclectique Imogen Bankier/Petya Nedelcheva.

Les tableaux du Yonex Dutch International 2013 ICI.

                                                                ---------------------------------------------------------
FRENCH INT' 2013 : La passe de trois pour Carême/Mittelheisser ?

Baptiste Carême

C'était la crainte de beaucoup de supporters français lors de cette seconde édition du French International à Orléans : les fans de Badminton se déplaçant Dimanche en région Centre auraient-ils l'occasion de soutenir des représentants tricolores en finale ? Qu'ils se rassurent : les champions de France 2013 Baptiste Carême (photo en une) & Gaëtan Mittelheisser ont assuré le show pour tenter de remporter leur troisième titre en à peine 9 mois d'association commune. Derrière eux, les autres demi-finalistes bleus passent près de les rejoindre avant de céder dans des sets décisifs mal maîtrisés.

Une médaille d'or pour Pâques ?

L'aventure orléanaise aurait pourtant pu prendre un tout autre visage en quarts de finale pour Baptiste Carême et notre ambassadeur Badmania Gaëtan Mittelheisser. Face à la paire indonésienne Rusdianto/Wardhana, impossible pour les bleus de se reposer sur leur meilleur ranking BWF. Dans l'ombre de monstres nationaux tels que Kido ou Setiawan, ces spécialistes des doubles connaissent l'exigence du plus haut niveau, forts d'une expérience intéressante sur les meilleurs tournois de la planète et des joutes asiatiques formatrices. 

Malmenés au premier set (21-16), les numéros 1 français vont tout de suite se ressaisir pour se relancer dans la partie (21-8) et disputer pied au plancher le set décisif. Rusdianto/Wardhana reprennent alors le contrôle jusqu'à mener 14-8 et placer les deux compères en bien mauvaise posture. Pourtant, alors que la messe semblait dite, c'est le moment que vont choisir les bleus pour recoller à 16-16 et s'envoler vers le dernier carré dans un dernier cri rageur, le poing serré (21-17). 

Sur leur lancée, Carême/Mittelheisser ne vont ensuite rien laisser aux Allemands Heinz/Schwenger. Au terme de l'une de leurs rencontres récentes les plus abouties dans la gestion du match, le Grande-Synthois et le Strasbourgeois se qualifient presque sans trembler pour la finale (21-14, 21-15). Ils rejoignent ainsi les Polonais Wacha/Cwalina, 57èmes mondiaux et vainqueurs de l'inédite paire Leverdez/Corvée en quarts de finale. Les deux paires se sont affrontées une fois, en Janvier 2013, et les Français avaient alors emporté la mise en trois manches étriquées. 

Leverdez et Labar/Choinet cèdent in-extremis

Tombés en quarts de finale, Carême/Fontaine (1) regretteront certes l'issue de leur duel face aux anciens Top 20 mondiaux Atraschenkov/Kobceva (21-11, 11-21, 21-19), mais garderont la satisfaction d'avoir joué crânement leur coup après un retard de 6 points combé au troisième set. Quelques minutes avant eux, Labar/Queré n'avaient pu rééditer leur exploit de la veille face à Ellis/Van Rietvelde (2) en s'inclinant face à Kaesbauer/Zurwonne (21-16, 21-15).

Brice LeverdezCes deux défaites concluaient pourtant une matinée enthousiasmante jusque là pour les bleus. Brice Leverdez (photo à droite - 4)dominait Dieter Domke (5 - 21-14, 23-21), Labar/Choinet (3) les Russes Lunev/Dimova (21-17, 24-22) et se qualifiaient eux aussi pour les demi-finales.

Les trois internationaux tricolores prenaient le parti du refus du changement d'heure en se mettant à l'heure britannique : Ronan Labar & Laura Choinet testaient la toute nouvelle association écossaise Blair/Bankier (qui vise le titre aux prochains Jeux du Commonwealth à Glasgow), Brice Leverdez tentait lui de stopper sa série de défaite face à l'Anglais Rajiv Ouseph (2).

Jusqu'à la pause du second set, Labar/Choinet tiennent le choc face à la vice-championne du Monde 2011 et son nouveau partenaire. Mieux que ça : ils tiennent surtout la corde avec un premier set chipé au nez et à la barbe de leurs adversaires (22-20). Puis tout s'effondre : Blair/Bankier s'engouffrent dans la brèche et asphyxient les champions de Franc en titre jusque là brillants (20-22, 21-12, 21-7) pour rejoindre la finale.

Le sextuple champion de France Brice Leverdez aura lui encore davantage retardé l'échéance. Battu au terme d'un premier set qu'il a longtemps eu en main, le Cristolien se rebiffe en seconde manche. Cette fois, l'avantage arraché aux grands compas du champion d'Angleterre tient et permet à Leverdez de continuer à espérer. Mais Ouseph n'a pas la main sur leur duel depuis 2007 et sa seule défaite face au Français pour rien. Après un avantage initial mérité pour Brice, la régularité de métronome du britannique va faire la différence pour lui permettre de rejoindre Flemming Quach en finale (21-17, 15-21, 21-13).

Les résultats du French International 2013 ICI.

                                                                   -------------------------------------------------------------------
CHAMP. D'EUROPE JUNIOR 2013 : Les bleuets bien bronzés



Il n'y aura pas de finale individuelle pour les membres de l'équipe de France junior à Ankara, Delphine Lansac et Lodiot/Maio s'étant tous trois inclinés ce matin lors des demi-finales ds championnats d'Europe junior 2013. Si la championne de France seniors en titre a semblé sans solutions face à la maîtrise technique de la Bulgare Stefani Stoeva, le duo orléano-strasbourgeois se mordra lui longtemps les doigts de cette issue fatale à leurs rêves légitimes de titre.

Un match à rebondissements

Le premier set de ce duel entre Lodiot/Maio et les Danois Antonsen/Babic donne le ton d'un match épique de près d'une heure : un peu plus brouillons que leurs adversaires mais toujours aussi combatifs, les Français rentrent doucement dans le match. Les deux paires s'opposent aussi bien sur le court que dans l'attitude, rivalisant de provocations et de ruses de vieux briscards. L'arbitre peine à contenir des débats qui s'éternisent : A 27-25 et après de nombreuses occasion bleues gâchées, ce sont les non-têtes de série qui changent de terrain avec le set en poche.

Abattus mais pas encore morts, Lodiot/Maio vont peiner à revenir dans la partie. Pourtant, une fois la concentration revenue, les Français vont alors croquer leurs adversaires. Largement menés avant la pause, ils reviennent à vitesse grand V dans la partie pour distancer petit à petit Antonsen/Babic, cette fois-ci sans solutions face à un jeu tricolore plus juste (21-18)

A 9-2, puis 12-6, le scénario semblait écrit, offrant aux deux compères une chance de disputer la couronne continentale. Mais cette bataille rangée va alors connaître un nouveau rebondissement. Tremblant à 10 points de la finale, Lodiot/Maio vendangent rapidement leur avantage. Se ressaisissent. Puis plient à nouveau en laissant leurs adversaires reprendre la tête au pire moment (16-15). Les jeunes français ne s'en remettront jamais et s'incline 21-17, laissant Antonsen/Babic disputer l'or demain. 

Pas de miracle pour Lansac

Confrontée - et dominée sèchement - deux fois par Stefani Stoeva (3/4) en 2012, Delphine Lansac connaissait l'ampleur de la tâche qui l'attendait pour son 13ème match de simple en 8 jours. A bout de forces et face à une Bulgare admirable de couverture de terrain et de maîtrise technique, la jeune oullinoise a pourtant tout donné pour inverser le cours des choses.

Malgré un bon premier set - qui gagné lui aurait permis de récupérer dans le second pour viser le set décisif -, Delphine Lansac s'incline 21-18. Tournant de ce match : une attaque facile de la bleuette dans le filet, à 17-16 en faveur de Stoeva, qui offre deux points d'avance à la Bulgare au pire moment. Parfaite dans gestion du match, Stoeva enfonce le clou dès le début du second set et cloue Delphine sur place. La 72ème mondiale se hisse en finale face à la Danoise Kjaersfeldt, concluant l'un des meilleurs bilan tricolore de l'histoire avec deux médailles de bronze individuelles, et une d'argent par équipes. Place maintenant aux tournois seniors pour ces jeunes talents, avec l'espoir que cette génération dorée pourra, à force d'expérience acquise et de travail, hisser Badminton français plus haut dans la hiérarchie mondiale. 

Les résultats des Bleus aux championnats d'Europe juniors 2013 ICI.

 

 

                                                  -------------------------------------------------------------------------------

CHAMP. D'EUROPE JUNIOR 2013 : Lansac et Lodiot/Maio dans l'histoire
Delphine Lansac


Ils l'ont fait ! Quelques jours après la magnifique médaille d'argent par équipes de la France aux championnats d'Europe junior 2013, les espoirs tricolores ont profité de la dynamique insufflée pour continuer à briller toute la semaine. A 17 ans (18 cette année), Delphine Lansac (photo en une) devient la toute première représentante tricolore a décrocher une médaille sur cet évènement majeur du Badminton continental au terme d'un match terrible face à la Turque Fere. Têtes de série 1 du double hommes, Antoine Lodiot et Julien Maio continuent eux de marcher sur les traces de Sylvain Grosjean avec une obsession en tête : l'or.

Objectif atteint pour Lansac

Pour gagner le droit de monter sur la boîte demain à Ankara, Delphine devait battre plus que la tête de série 9/16 Cemre Fere. Elle devait se mesurer à tout un public au soutien assourdissant pour les siens. Ces dernières années, les deux demoiselles s'étaient déjà affrontées une fois, pour une victoire finale pour la Française, sur abandon au troisième set.

De renoncement il n'était pas question cette fois-ci pour Fere qui domine le premier set (21-18). Malgré un bref passage en tête en seconde manche, Delphine subit la détermination de sa rivale turque loin en avant dans le second set. Très loin même, jusqu'à finir dos au mur, avec 3 volants de match à sauver pour la Française. Un long rallye, puis deux smashs percutants de l'Oullinoise : en se sauvant de la noyade, Delphine Lansac redistribue les cartes et rentre définitivement dans la partie. A sa quatrième occasion, elle serre deux poings rageurs sur ce second set si mal embarqué (25-23).

En contrôle relatif dans le set décisif, Delphine sait néanmoins que le gros du travail physique sur sa grande rivale est abattu. Sans craquer, en repoussant toujours sa rivale lorsque celle-ci se fait plus pressante au score, Delphine Lansac exulte dans un mélange de bonheur et de larmes en assurant au minimum le bronze (18-21, 25-23, 21-17). Si besoin en était, la championne de France seniors en titre entre encore un peu plus dans l'histoire du Badminton national. Et le meilleur reste à venir !

Nous aurions bien sûr aimé vous dire que Delphine Lansac partait aujourd'hui favorite dans la quête d'une médaille d'or et d'un titre européen à Ankara. Se dresse malheureusement sur son chemin la redoutable Stefani Stoeva (3/4), une adversaire extrêmement talentueuse - comme elle - mais un peu plus âgée et qui a toujours outrageusement dominé la Lyonnaise jusqu'ici. A charge de Delphine de bouleverser l'ordre établi ! 

Lodiot/Maio en veulent plus

Dans ce que le public français aimerait voir comme un signe du destin, c'est face à la paire bulgare Delchev/Garev qu'Antoine Lodiot et Julien Maio ont composté leur ticket pour le dernier carré (21-18, 12-21, 21-10). Après une première manche plus maîtrisée que le score ne le laisse paraître, les têtes de série 1 du double hommes connaissent un passage à vide dans lequel s'engouffrent leurs adversaires. 

Secoués par cette première alerte dans la compétition individuelle, les deux compères remettent les machines en marche. Sans s'affoler, ils renversent avec maîtrise leurs rivaux du jour et assurent une deuxième médaille individuelle pour les bleus. Pour disputer la finale, 4 ans après Sylvain Grosjean et son titre de champion d'Europe junior avec l'Irlandais Sam Magee, il faudra renverser les Danois Antonsen/Babic. Non têtes de série, les deux scandinaves représentent malgré tout un danger majeur pour les deux Français.

Battus à un match de la médaille, Kersaudy/Tran (2) et Batomène/Guerin (3) auront eux joué leurs cartes respectives à fond face à l'hégémonie danoise. Malgré un set de l'espoir acquis dans chacun de ces matchs, les bleuets ont été ramenés à la raison par les vainqueurs de la phase par équipes du tournoi.

Les résultats des Bleus aux championnats d'Europe juniors 2013 ICI.

                                                   ------------------------------------------------------------------
FRENCH INT' 2013 : Le point à mi-journée

Brice Leverdez

Qu'elles soient bonnes ou mauvaises, ce sont les surprises qui dictent le rythme d'un tournoi et ce quelque soit le sport. A ce petit jeu, le simple dames donne le tempo depuis le début de la 1ère journée des phases finales du French International 2013 à Orléans. Dans les autres tableaux, la logique suit pour le moment son cours, à mesure que les quarts de finale se dessinent en région Centre.

Enthousiasme puis désillusion chez les dames

Tout avait débuté par une agréable source d'étonnement : Verlaine Faulmann, 15 ans, 3ème des derniers championnats de France seniors et vainqueur de la 88ème mondiale Carissa Turner (23-21, 24-22). La jeune sudiste continue de faire parler d'elle en 2013, mais ne rencontrera hélas pas Sashina Vignes (2) au second tour. Tombée dans la même partie de tableau que cette dernière, la jeune pensionnaire du Pôle espoirs de Talence livrera bataille avec l'Allemande Olga Konon, vainqueur de la Strasbourgeoise 21-13, 11-21, 21-17. 106ème mondiale mais digne du Top 30 mondiale, cette joueuse discrète sur la scène internationale mais toujours active outre-Rhin se signale au pire moment, au grand dam des nombreux supporters de Sash'. Plus que sa performance, l'Alsacienne regrettera davantage un tirage extrêmement défavorable pour un premier tour de tête de série 2. Perrine Lebuhanic quitte elle aussi le tournoi dès le premier tour.

En simple hommes, Thomas Rouxel loupe une belle occasion face à Eric Pang (25-23, 21-10). Maxime Michel s'incline face à Marin Baumann, et Sylvain Ternon subit la loi du jeune espoir danois Rasmus Fladberg. Brice Leverdez (4) s'impose lui en deux temps face à l'Autrichien Wraber (21-10, 18-21, 21-9) tandis que Matthieu Lo Ying Ping sort vainqueur d'un duel titanesque face à un autre Autrichien David Obernosterer (10-21, 21-8, 21-18). Lucas Claerbout s'impose lui aussi en trois manches face à l'Américain Shu, et Lucas Corvée continue lui de prendre de l'assurance en s'imposant face au Hollandais Meijs (21-13, 22-20). Il retrouvera son partenaire de double Brice Leverdez tout à l'heure, pour une revanche alléchante de la dernière finale des championnats de France. 

Côté Double mixte, Labar/Choinet (3) et Carême/Fontaine (1) sont en quarts de finale après deux premiers tours sérieux et maîtrisés ce matin (les seconds ont bénéficié d'un bye au premier tour). Ca ne passe pas en revanche pour Mittelheisser/Lefel. Nos ambassadeurs s'inclinent en trois manches face à Ellis/Lim.

Les résultats du French International 2013 ICI.

                                                               -------------------------------------------------------------
. D'EUROPE JUNIOR 2013 : des bleuets médaillés dès ce soir ?

Marie Batomène

Que ce soit pour des huitièmes de finale en doubles jusqu'en début d'après-midi, mais aussi pour la médaille concernant Delphine Lansac en simple, l'équipe de France de Badminton junior conserve toutes ses chances de briller ce week-end. Malgré quelques éliminations supplémentaires hélas prévisibles, les bleuets conservent non seulement de la qualité, mais aussi une belle quantité d'engagés pour tenter de placer l'un des leurs sur les podiums.

La route s'ouvre pour Lansac

Passons directement au moment le plus difficile : l'équipe de France espoirs a certes perdu quelques unités hier. Sur abandon, les championnes de France en titre Delphine Lansac et Anne Tran quittent le tableau du double dames avant même d'affronter les Turques Yigit/Fere (5/8) en 1/16èmes de finale. Victime d'une légère entorse de la cheville, Anne Tran se focalise ainsi sur le double mixte. Quelques heures plus tard, l'héroïne locale Yigit éliminera là aussi une Française - sur le court - en la personne de Marie Batomène (9/16 - photo en une). La vice-championne de France cadettes ET seniors cède au milieu de chaque set pour subir un score lourd (21-11, 21-11) et plus sévère que celui mérité. Là aussi face à une tête de série en la personne de l'Allemand Roth (5/8), Jocelyn Deschamp clôt le bilan du simple hommes français à Ankara par une défaite 21-19, 21-10.

Ces durs moments avalés, sourions aux perspectives encore ouvertes pour les bleuets : Delphine Lansac porte désormais fièrement le simple tricolore sur ses épaules. La tête de série 5/8 du simple dames s'est qualifiée assez sereinement pour les quarts de finale malgré un accroc au second set face à la Hongroise Gonda (21-13, 22-24, 21-14). La championne de France en titre ne pourra cependant pas tenter la revanche face à la Danoise Anna Thea Madsen (2) : la Danoise s'est inclinée face à la Turque Fere (9/16), transcendée par un public bouillant d'Ankara et vainqueur 21-19, 21-19 de l'une des favorites du tournoi. Si la théorie voudrait que le tableau s'ouvre ainsi pour Delphine Lansac, la difficulté de jouer une Turque avec le soutien fervent de ses supporters équilibre les chances en réalité.

Les doubles à la hauteur de l'enjeu

Sans trembler ni céder le moindre set, les nombreuses paires françaises têtes de série continuent leur bonhomme de chemin jusqu'aux huitièmes de finale. Lodiot/Maio (1) et Corvée/Kersaudy (3/4) en double hommes, Batomène/Guerin (5/8) en double dames, Kersaudy/Tran (2) et Corvée/Batomène en double mixte ont même été rejoints dans ce dernier tableau par leurs compatriotes Deschamp/Guerin, non-têtes de série mais vainqueurs des Finlandais Heino/Lindholm (5/8) pour continuer l'aventure. 

Au programme ce Vendredi : la journée débutera par les huitièmes de finale des différents tableaux de doubles afin de porter toutes les disciplines au stade des quarts de finale. Vous l'aurez compris : les premières médailles se décideront dès cet après-midi à Ankara !

Les résultats des Bleus aux championnats d'Europe juniors 2013 ICI.

 

                                         --------------------------------------------------------------

CHAMP. D'EUROPE JUNIOR 2013 : Les Bleuets avancent en masse

Antoine Lodiot

A quatre jours des finales, l'équipe de France ne connaît pas de pertes massives de ses représentants aux championnats d'Europe junior 2013. Après deux jours de tableaux individuels, seuls les spécialistes du double inscrits en simple ont connu la défaite, bien déterminés à ne pas subir le même sort dans leurs tableaux de prédiléction.

Coup de chaud pour Antoine Lodiot

Cela aurait d'ailleurs pu très mal tourner hier pour Antoine Lodiot (photo en une). Opposé au Danois Eipe en simple, l'Orléanais a bien failli dire adieu à la compétition après une alerte sérieuse au tendon d’achille. Plus de peur que de mal pour la tête de série 1 du double hommes (avec Julien Maio) qui devrait pouvoir défendre demain son rang de favori du tournoi. Par précaution, Lodiot a déclaré forfait au milieu du second set.

Seule Anne Tran connaîtra elle-aussi les affres d'une élimination au premier tour. La championne de France seniors en titre de double dames n'a pas fait le poids en simple face à l'Anglaise Victoria Williams (21-12, 21-18). Leurs autres compatriotes n'ont eux pas perdu un set en route, que cela soit difficilement pour Jocelyn Deschamp face à l'Estonien Raabis (25-23, 21-19), ou facilement pour Lansac/Tran face à Stephenson/Darragh (21-9, 21-8). Sont donc qualifiés pour le tour suivant : Delphine Lansac (5/8), Marie Batomène (9/16), Kersaudy/Tran (2), Deschamp/Guerin et Corvée/Batomène (5/8). Ces qualifiés seront rejoints demain par les double hommes Lodiot/Maio (1) et Kersaudy/Corvée (3/4). 



Les résultats des Bleus aux championnats d'Europe juniors 2013 ICI.

                                                                    ---------------------------------------------------
CHAMP D'EUROPE JUNIORS 2013 : La fin du rêve pour les bleuets

Bastian Kersaudy

Au terme d'un très beau parcours qui les aura notamment vu éliminer les tenants du titre allemands en demi-finale, l'équipe de France juniors s'incline assez nettement en finale des championnats d'Europe espoirs par équipes face au Danemark (3-0). Dominés sur le mixte et le simple hommes, les bleuets s'inclinent de justesse en revanche sur le simple dames au terme d'une belle passe d'armes entre Delphine Lansac et Anna Thea Madsen.

Les scandinaves récupèrent leur bien

Après l'Allemagne en 2011, la France pouvait-elle parvenir à priver le Danemark du titre pour la deuxième fois d'affilée ? Même sans Viktor Axelsen, la descendance des Gade et Baun force le respect, avec plusieurs joueurs déjà distingués par des bons résultats sur des tournois seniors. Tactiquement, le Danemark joue formidablement le coup sur la composition des équipes. Pourtant proche d'être la meilleure joueuse du tournoi en simple dames, Line Kjaersfeldt est alignée sur les double dames et mixte afin de profiter de sa poyvalence. Dans le même temps, l'autre grand talent danois Anna Thea Madsen assume la responsabilité du simple dames.

Ce pari - risqué - prend tout son sens dès l'entame de la rencontre. Bastian Kersaudy (photo en une) et Anne Tran ne trouvent pas de solutions face à Christiansen/Kjaersfeldt. La jeune danoise fait parler sa mobilité, son grand partenaire descend le volant à merveille : les points défilent rapidement et la paire scandinave prend le meilleur des vice-champions de France seniors (21-11, 21-13). 

Face à Mathias Mundbjerg (TDS 9/16 du tableau individuel qui démarre cet après-midi), Jocelyn Deschamp n'endossait pas le costume du favori dans l'atmosphère très bruyante d'Ankara. Malgré tout le soutien d'une équipe tricolore soudée, le Breton ne trouve pas la solution tactique, peinant à percer un adversaire qui domine son sujet au filet. Accrocheur, Deschamp ne peut pourtant que constater les dégâts et laisser le Danemark parvenir au bord du succès (21-8, 21-13).

Lansac aura tout tenté

Delphine LansacVient alors le moment de vérité : Delphine Lansac (photo à droite) va t'elle permettre aux bleus de profiter des choix tactiques danois pour raviver les espoirs d'exploit ? Ou Anna Thea Madsen va t'elle assumer la responsabilité d'affronter la championne de France 2013 ? Si la jeune Oullinoise parvenait à l'emporter, Lodiot/Maio auraient alors la main - et la meilleure côte - pour égaliser avant un double dames décisif.

Dans un choc qui pourrait se répéter en demi-finale de la phase individuelle Samedi, Lansac prend le meilleur départ. S’accommodant mieux d'un volant jugé rapide par les deux joueuses, elle gère une avance confortable pour empocher un premier set mérité. Mais Madsen ne se classe pas au deuxième rang continental de sa génération pour rien. La récente vainqueur du German Junior Open trouve la ressource poure reprendre la main en seconde manche. Et pourtant, tout aurait pu basculer en fin de seconde manche.

A 19-15 en faveur de la Danoise, Delphine Lansac s'illustre une nouvelle fois par ses qualités de combattante. Elle croque son retard en quelques échanges pour recoller à 19-19, puis sauve un premier volant de set à 20-19. A deux points du match, Madsen va pourtant parvenir à serrer le jeu et remettre les compteurs à zéro (22-20). La tension palpable empêche alors l'une ou l'autre des deux grandes espoirs européennes de faire la différence. Une seule fois seulement, Lansac parvient à décrocher la Danoise (14-11) avant de se faire immédiatement rejoindre par sa rivale du jour. La suite, cruelle, ne sera pas favorable à la Française battue 14-21, 22-20, 21-18. La France s'incline, mais peut s'enorgueillir du plus beau parcours jamais réalisé par une génération de Juniors.

Solides en équipe, les bleus doivent maintenant poursuivre leur chemin en solo. Dès cet après-midi (16H00 heure française), les tricolores partent à la conquête des titres individuels avec de sérieuses chances pour Delphine Lansac (5/8), Lodiot/Maio (1), Kersaudy/Tran (2), mais aussi pour plusieurs autres paires ou joueuses bien placés dans les tableaux. 

 

Les résultats des Bleus aux championnats d'Europe juniors 2013 ICI.

                                                                                      
                                                                                     ---------------------------------------------------------------
CHAMP D'EUROPE JUNIORS 2013 : la France en finale !

Jocelyn Deschamp

Historique, prometteuse, talentueuse : les compliments manquent pour qualifier cette génération de l'équipe de France Juniors là ! A nouveau brillants face à l'Allemagne ce soir (3-1), les bleuets écrivent une nouvelle page de l'histoire du Badminton national en se qualifiant pour la grande finale des Championnats d'Europe Junior par équipe. Comme lors des 8 Nations Minimes victorieux le mois dernier, les espoirs français défieront le Danemark pour introniser l'année 2013 comme une saison charnière du futur du badminton tricolore.

L'art et la manière

Le rituel dure depuis l'ouverture de la compétition Vendredi : pour prendre un bon départ, quoi de mieux que de s'appuyer sur une paire telle que Bastian Kersaudy et Anne Tran, 18 et 17 ans et déjà vice-champions de France seniors ? Malgré la perte du second set, les bleuets font valoir leur métier en s'imposant 21-15, 18-21, 21-12. Même avec un léger passage à vide fatal au gain de la seconde manche, les juniors tricolores ont fait le métier pour placer leurs coéquipiers - comme d'habitude - dans les meilleures conditions.

Jocelyn Deschamp allait alors tenter de doubler la mise face à l'Allemand Roth, membre du Top 8 continental de sa génération. Pas favori, le jeune Breton manque de solutions en première manche, et plie à la reprise des débats après la pause. Distancé en seconde manche, le numéro 2 français junior trouve pourtant la ressource pour retarder l'échéance. Malheureusement, le troisième set sera malgré tout fatal au Brestois, contraint de laisser les Allemands revenir à 1-1 (21-13, 18-21, 21-11).

Coude à coude avec leurs voisins germaniques, qui selon-vous aller ramener le calme dans la maison bleue ? Réponse limpide : l'inévitable Delphine Lansac (photo en une) ! La championne de France seniors en titre n'a pas tremblé face à Luise Heim, dans deux manches au scénario identique : combative et volontaire jusqu'à l'entame du money-time, l'Allemande cède alors face à la régularité et l'expérience du plus haut niveau de la Française. Capable de maintenir le cap malgré la pression et l'enjeu, l'Oullinoise place deux coups d'accélérateur vifs qui laissent Heim sur place (21-14, 21-12).

Les ingrédients d'un happy end rapide s'accumulaient alors petit à petit : encore fallait-il jouer pour Antoine Lodiot et Julien Maio, numéros 1 européens chez les Juniors ! Inquiétés face à Lamsfuss/Bierly, le duo Orléano-Strasbourgeois fait planer le doute pendant le temps d'un set dans les esprits français. A 15-19, on se dit alors que le match va durer, que les bleuets tremblent au moment d'envoyer les leurs au paradis. 6 points plus tard, Lodiot/Maio changent de terrain avec le premier set en poche. Le second sera une formalité (21-19, 21-12). Malgré les effusions de joie, les bleuets restent encore en mission. Une telle génération dorée ne peut pas ne pas rêver d'or, même contre les imposants danois.

Les résultats des Bleus aux championnats d'Europe juniors 2013 ICI.

                                                                 --------------------------------------------------------------
INTERCLUBS TOP 12 : J9 - une dernière journée décisive à venir

Matthieu Lo Ying Ping

Nous y sommes ! Dans une journée, la saison 2012/2013 des Interclubs Top 12 auront rendu leur terrible verdict quand aux heureux qualifiés pour les Play-offs, mais aussi pour ceux qui rejoindront la Nationale 1 via une terrible relégation. Un destin peu enviable dont vient de s'échapper Grande-Synthe en Poule 2, mais qui menace plus que jamais Créteil et Saint-Bruno en poule 1 aujourd'hui. 

Du côté des leaders, Strasbourg trébuche légèrement et laisse Chambly entretenir le rêve de lui chiper la première place lors de leur revanche de la 10ème journée. Issy avance quand à lui serein, tranquille dans son rôle d'arbitre pour une deuxième place de qualifié qui vaudra cher pour le trio Aulnay - Aix - Maromme. 


LE MATCH : ASPTT STRASBOURG 4 - 4 LAGARDERE PARIS RACING
16H00, Gymnase Herrade de Strasbourg.

Lucas CorvéeIncroyable dénouement en vue dans la poule 2 : alors que le suspense semblait se cantonner à une bataille pour la survie entre le trio Grande-Synthe / Fos-sur-Mer / Paris, les Hommes du LPR viennent de semer le trouble à tous les étages. Grâce à un nul acquis de haute lutte face aux incontestables leaders strasbourgeois (4-4), la bande de la capitale se donne une (petite) bouffée d'air avant de jouer son destin lors de la dernière journée.

Quelques jours après sa finale aux Internationaux de Roumanie, Lucas Corvée (photo à droite) se signale à nouveau en remportant un match fondateur de la très belle

CLBF vient de remporter le trophée 100000 visites 1 an
Changement d'adresse plus de 4 ans
Nouvelle page plus de 4 ans
Assemblée générale plus de 4 ans
Tournoi de Fécamp plus de 4 ans
Championne Seine Maritime plus de 4 ans
RDJ76 à La Frenaye plus de 4 ans
5eme journée d'interclubs plus de 4 ans
Entrainement de samedi plus de 4 ans
RDJ à Bolbec : nouvelle photo plus de 4 ans
Alexandre Grippon plus de 4 ans
Alexandre Grippon a commenté BONNE ANNEE plus de 4 ans
BONNE ANNEE plus de 4 ans
Liliane Leber a répondu aux sujets journée du 23 juin et tournoi du 13/14 octobre 2012 plus de 4 ans
Isabelle Bonno plus de 5 ans